Partagez | .
 

 THAYS + Get Lucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
Banshee

❖ Messages : 48
❖ Date d'inscription : 11/07/2014



MessageSujet: THAYS + Get Lucky   Dim 14 Sep - 20:19

Thaÿs Oaxley

❝ I believe in nothing but the beating of our hearts ❞

PRENOM : Thaÿs ∞ NOM : Oaxley ∞ SURNOM(S) : Nÿs ∞ NAISSANCE : Le 26 Octobre 1990 dans un hôpital. Ne me demandez pas lequel, je cherche encore ∞ JE SUIS ACTUELLEMENT : Artiste à mes heures perdues et techniquement jeune diplômée en journalisme  ∞ ORIENTATION : barbumanosexuelle ∞ STATUT : célibataire ∞ ANECDOTES : est née sous X mais fait tout pour retrouver l'identité de ses parents + se sent sans identité + a un souffle au coeur + a été adoptée par une veuve sans enfants qui disait parler aux morts et s'est suicidée pour être soulagée + par dans une famille et acceptée par son frère comme une partie de son propre ADN + est donneuse d'organe et de moelle + s'investit beaucoup dans un orphelinat et y a rencontré Kenaï, un petit garçon de 7 ans qu'elle considère comme son frère + a fait un tour en hôpital psychiatrique suite à un choc à l'âge de 8 ans + A passé le reste de sa vie dans une famille irlandaise qui la protégé comme leur propre fille + A failli mourir renversée par un homme qui a effectué un délit de fuite ∞ GROUPE : Banshee
 
ARGUMENTE LE CHOIX DE TON GROUPE : Vous vous êtes déjà demandé ce qu'on ressentait lorsqu'on se réveille d'un coma ? Que les visages qu'on découvre ne nous disent rien ? Vous avez déjà ressentis ce moment où vous vous demandiez d'où vous veniez et qui étaient vos parents ? Non, probablement pas. Moi, ça m'arrive tout le temps. Je suis née sans identité, sans prénoms et sans amours. Je suis née comme un bébé éprouvette lors d'une étude. Je n'avais ni repère ni pilier pour m'aider à avancer. Vous voyez, vous qui souffrez pour la perte d'un être cher ? Eh bien moi, je souffre en permanence de n'avoir ni de mère, ni de père à pleurer.  Une souffrance persistante. Une souffrance quotidienne et constante.
CROIS-TU AUX LÉGENDES  ? : J'en ai vaguement entendu parler dans mon enfance. Disons que je n'ai pas eu droit à la lecture des contes de disney pour m'endormir, j'ai plutôt été endoctrinée par les légendes. Néanmoins le nom dit bien ce que tout cela signifie. Personne en peut prouver la véracité de ces histoires bien que beaucoup les entretiennent sans chercher à comprendre.

QUE PENSES-TU DE THE CROSS ? : Vivre avec une femme considérée par tous comme étant une sorcière soit-disant punie par la folie pour avoir usé de magie noire, je ne peux me dire totalement hermétique à toutes ces histoires de phénomènes étranges. Moi même exposée à l'un d'entre eux que je tente désespérément de faire passer sous l'effet d'un tremblement de terre, je me considère donc sur la limite entre la croyance et la non croyance. En fin de compte, mon corps balance entre les deux. Tantôt croyante, tantôt plus rationnelle, je suis neutre.

AS-TU ÉTÉ TÉMOIN OU VICTIME D'UN PHÉNOMÈNE ÉTRANGE ? : On ne peut pas dire que ma vie a été particulièrement facile à vivre. Abandonnée à la naissance par une mère sans doute trop jeune - D'après ce qu'on raconte - j'ai été adoptée par une espèce de vieille folle complètement dingue qui se disait connectée aux morts. Je ne peux dire si je crois réellement à ce qu'elle racontait, mais elle semblait tellement persuadée de ces dires que je ne pouvais faire autrement que de me poser des questions. Au delà de ses propres dires délirants, il m'est arrivé une seule et unique fois d'être témoins d'un phénomène étrange. Dans la maison, une pièce restait constamment celée. La vieille folle racontait qu'une âme maléfique y habitait. Curieuse de nature, je me suis permise de lui voler la clé pour y jeter un oeil. A mon entrée, surprise. Rien du tout. Jusqu'à ce que tous les cadres photos se mettent à trembler et quittent le mur pour s'écraser au sol. Autant dire que j'ai rapidement décampé.. Je n'y suis jamais plus retournée. Je l'aurais "dérangé". Cependant, je préfère continuer à me dire que ce n'était qu'un simple tremblement de terre..
PSEUDO : Dream ∞ PRENOM : laurie age : Ca se fait pas de demander l'âge des demoiselle, sale gosse OU AS TU CONNU BREAKEVEN ? : Disons que j'ai passé des heures, j'ai frôlé l'escarre sacré, les insomnies, les migraines et j'ai donné la sueur de mon front pour faire de BKV une petite merveille à regarder  ∞ TON AVIS : Tu te fous de ma gueule ? Tu me demande ce que je pense de mon travail ? Sexitude ! PRESENCE : le plus souvent possible, entre les stages, les cours, les larmes et tout ce qui s'en suit MULTICOMPTE ? : Seulement dans ma tête INVENTE OU SCENARIO ? : comme si j'avais besoin de quelqu'un pour me dire qui je suis, Namais.  LE MOT DE LA FIN : KISS KISS


Dernière édition par Thaÿs N. Oaxley le Mar 16 Sep - 17:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Banshee

❖ Messages : 48
❖ Date d'inscription : 11/07/2014



MessageSujet: Re: THAYS + Get Lucky   Dim 14 Sep - 20:19



My name is Jane Doe


Vous vous êtes déjà demandé d'où vous veniez ? La raison pour laquelle vous étiez nés ? Bébé prodige ou erreur de jeunesse, beaucoup d'enfant vivent entouré d'au moins une personne qui leur est cher. Un enfant orphelin aura tout de même connu au moins l'un de ses parents ou grand parent.  Un enfant pour son bon développement a besoin de repères et de réponses à ses questions.  Mais qu'en est-il pour les enfants nés sous x ? Malgré un prénom offert sur un plateau par une inconnue de passage, je me considère comme Jane Doe.  Les gens m'appellent Thaÿs, mais en réalité je ne sais pas qui je suis. Je sais une chose. Je suis née sous X, et je suis seule contre tous. La femme sans passé, la femme sans vie. Je suis née sans repère et j'ai grandis dans l'ignorance qui m'a bien longtemps fait souffrir. J'ai du me forger cette carapace de dure, qui affronte la vie telle qu'elle est mais en réalité je souffre toujours du manque de réponse à mes questions. Qui suis-je ? Comment suis-je arrivée sur terre ? Ais-je une famille quelque part ? Je veux que quelqu'un m'attende quelque part. Dans cette histoire désastreuse de cette petite fille sans réelle identité, une âme charitable a tout de même accepté de me prendre sous son aile. Vieille, petite et aux yeux d'une extrême clarté, ce fut la vieille Hickman qui me recueillis. Célibataire et sans enfants, elle  m'avait offert une chance de partager sa vie. Mais a trois ans, j'étais loin de me douter que je vivais aux côtés de la femme la plus mystérieuse de Bandon. A l'école, se faire des amis était si facile, et pourtant la réputation de sorcière de la vieille femme en faisait fuir plus d'un, ou les plus braves d'entre eux ne restaient jamais bien longtemps à mes côtés. Chaque jour qui passait m'enfonçait un peu plus dans mon malaise. De retour dans cette  petite maison froide, sans vie, je grimpais les marches les unes après les autres trainant les pieds avant de m'enfermer dans ma chambre pour y pleurer. L'innocence aidant, j'entendais parfois la dame parler, ou crier à quelqu'un, et pourtant la maison restait désespérément vide. Sans doute un ami imaginaire avais-je pensé, avant de me convaincre avec le temps que peut-être, les habitants de Bandon avaient raison. Peut-être pratiquait elle la sorcellerie ? Je n'en savais rien, mais elle se décrivait comme une messagère. La messagère des morts. Persuadée de parler aux fantômes, je misais pour la folie pure et simple, n'ayant jamais été véritablement confrontée aux morts ou à une quelconque preuve de leur existence. Quelques jours avant le drame, elle avait grimpé les escaliers pour me réveiller en sursaut, m'assurant que nous étions en danger, que la mort approchait. Evidemment que j'ai eu peur. Mais il ne s'était rien passé. Jusqu'à ce vendredi 13. Hasard ou date macabre ? Je quittais l'école, toujours aussi seule pour rejoindre la maison, étrangement silencieuse. La dame s'était tue. Mon cartable posé sur les marches, je cherchais la dame, mais aucune réponse jusqu'à mon arrivée dans le salon. Suspendue à une poutre, la dame vacillait les yeux ouverts injectés de sang, pendue. Un vent glacial s'était engouffré dans la pièce, portes et fenêtres pourtant closes.. Puis un bruit assourdissant me fit sursauter. Trois cadres s'écrasaient au sol les uns après les autres. C'était la dernière chose que j'ai vu avant de prendre la fuite pour Bandon en courant. Un villageois m'avait rattrapée dans ma course, cherchant à comprendre. Sans un mot, j'avais simplement indiqué du doigt le petit cottage sur la colline.
Quinze ans plus tard, je réside toujours à Bandon, mais je ne suis jamais retournée dans la maison sur la colline, malgré que la vieille dame me l'ai cédée avant de se suicider. Après avoir passé six mois en hôpital psychiatrique, restant désespérément muette mais mieux dans ma peau, j'avais rejoins l'orphelinat de Bandon pour quelques semaines avant d'être accueillie par une nouvelle famille, et leur fils, Aron. Seule et sans identité, je commençais enfin à m'habituer à cette vie normale. Mon adoption n'avait rien de tabou. Aron me présentait toujours comme sa soeur de sang. A vrai dire, nous n'avions que quelques semaines de différences, nous étions comme des jumeaux, fusionnels comme jamais. Adolescente puis adulte, j'avais réussi à outrepasser mes débuts difficiles aux côtés de mes parents adoptifs et d'Aron. Quittant le domicile familial après avoir reçu mon diplôme en journalisme, je m'étais installée dans une petite maisonette typiquement irlandaise et chaleureuse dans laquelle je pouvais à mon tour donner un sens à ma vie.



© BREAKEVEN ♣ TOUS DROITS RESERVES





Revenir en haut Aller en bas
 

THAYS + Get Lucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BTSSB - Lucky Pack 10 septembre !
» Lucky Luke
» Lucky Pack
» lucky perd ses poils autour du cou
» Lucky Bamboo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breakeven :: BANDON IS NEAR :: YOUR PAPERS, PLEASE :: YOU CAN PASS-