Partagez | .
 

 ain’t we all just runaways? (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
Clover

❖ Crédits : rosewins + alcaline + tumblr
❖ Messages : 69
❖ Date d'inscription : 21/09/2014
❖ Métier/Etudes : barmaid et photographe à ses heures perdues



MessageSujet: ain’t we all just runaways? (liam)   Lun 29 Sep - 18:51

Trois ans déjà. Trois ans que je vivais tranquillement à Bandon. Pas de mafia, pas de déménagements, juste une vie, normale (ou presque). J’étais barmaid dans un bar – restaurant de la ville, et même si ce n’était pas forcément le métier dont tout le monde rêvait, cela me plaisait. J’arrivais enfin à me construire une vraie vie, à me faire des amis, sans trop me soucier du fait que je devrais faire mes cartons en une vitesse éclaire et partir d’ici pour aller vivre je ne sais où. C’était un record pour moi, 3 ans passés dans la même ville, sans histoire. Même mes parents, partit vivre dans une autre ville que celle de mon frère et moi, n’avaient pas encore bougé. La chance nous souriait-elle enfin ? Allions nous enfin pouvoir vivre une vie normale, loin de cette vie de dingue que nous avions toujours connu ? Je l’espérais vraiment. Car pour une fois, je me sentais chez moi à Bandon. Un boulot qui me plaisait, des amis, et mon frère, tout ça réunis dans une même ville. Cependant, certaines de mes habitudes ne m’avait pas quitté : je me méfiais toujours des gens un peu bizarre que je croisais dans la rue, je me méfiais encore plus avant d’ouvrir la porte de mon appartement à quelqu’un (vérifiant toujours plusieurs fois que la personne se trouvant derrière était bien celle qu’elle disait être), et j’avais toujours une arme cachée dans mon appartement. Quand quelqu’un me suivait de trop près, instinctivement j’accélérais le pas et me dépêchais d’aller de mon point A à mon point B. Je me méfiais très facilement des gens que je ne connaissais pas et qui avait (à mon avis) un comportement suspect. Cette nuit là, les étoiles brillaient parfaitement dans le ciel et la Lune était magnifique. Il était environ deux heures du matin, ou trois heures, je ne savais pas trop. J’avais passé ma journée et ma soirée à préparer des cocktails et autre verre à tout un tas de personnes. Et mon service venait de se terminer, et comme à mon habitude, je venais de refuser qu’un des serveurs un peu lourds me ramène chez moi, préférant largement rentrée à pieds. Une fois en dehors de mon lieu de travail, je mis mes écouteurs dans mes oreilles et partit en direction de mon chez moi.

Alors que je passais sur le pont dans le quartier est de la ville (ce n’était pas du tout le chemin le plus court, mais j’avais largement le temps), la chanson Runaway du groupe The Killers passait dans mes écouteurs. Au loin, je vis une silhouette et je commençais à me méfier. Je respirais un bon coup et serrais mon sac contre moi, j’avais toujours de quoi me défendre à l’intérieur, au cas où. Mais plus je me rapprochais, plus je me disais que je connaissais cette personne. Avançant encore un peu, je reconnu parfaitement Liam Buchanan, l’avocat de mon père lors de son procès. Peu de temps après, j’avais apprit qu’il faisait partit de la mafia, et l’image que j’avais de lui avait totalement changé. Je me méfiais réellement de cet homme, et s’il n’était là que pour nous espionner ? Je ne voulais surtout pas le croiser. Et si c’était un piège ? Que faisait-il à cette heure-ci sur le pont ? J’espérais qu’il ne m’avait pas vu, et fit demi-tour discrètement. Heureusement, je connaissais un autre chemin qui menait jusqu’à chez moi…


Dernière édition par Maxyme P-W. Abbott le Dim 5 Oct - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Triskell

❖ Crédits : Feu Ardent est la créateur de mon merveilleux avatar, et c'est sur tumblr que j'ai trouvé mes gifs.
❖ Messages : 219
❖ Date d'inscription : 11/07/2014
❖ Métier/Etudes : officiellement avocat mais officieusement mafieux



MessageSujet: Re: ain’t we all just runaways? (liam)   Dim 5 Oct - 11:20

La nuit sur Bandon est tombée depuis bien longtemps, et la fatigue n'a toujours pas pointé le bout de son nez, à tel point que Liam se sent d'attaque afin de tuer plusieurs personnes. C'est pourquoi, il s'en est pris à un groupe de jeunes habitués à trainer les rues, qui doivent être à leur énième joint de la soirée, et à leur dixième bouteille. Liam les a pris un à un, tel un monstre sans coeur. Il est arrivé alors que le pétard tournait, il a attrapé celui avec sa casquette certainement celui qui jouait les chefs, et lui a flanqué un coup de poing dans le nez qui lui fut fatal puisqu'il s'écroula sur le sol dans un bruit lourd, sa joue rencontrant le sol. Les autres se sont rapidement levés, mais Liam est plus rapide, il en a donc attrapé deux et les a claqué entre eux, leur brisant le nez. Il a attrapé celui qui avait l'air d'être le plus jeune de la bande, lui a baissé le pantalon et lui a rentré une bouteille dans l'anus, le faisant hurler de douleur. Pendant que le jeunot tentait d'enlever la bouteille Liam s'est occupé du dernier bandit des bacs à sable, et lui a juste claqué la tête contre le mur. Il les a regardé un a un, a souris, fier de son massacre et a tiré une balle tantôt dans le coeur, tantôt dans la tête. Il a réservé ses trois dernières balles pour le chef, lui tirant dans les deux poumons, et en terminant par le coeur. Liam a quitté les lieux comme si, il ne s'était rien passé. Personne ne saura jamais ce qu'il s'est passé, ça demeurera un secret. Il marche donc, regard de meurtrier, les yeux baissés, rongé par sa propre rage et par la tristesse de la mort de sa mère dont il ne s'est toujours pas remis. Au loin, Liam voit une silhouette féminine et il se rend rapidement compte qu'il connait cette personne, c'est la fille d'un mafieux qu'il a du défendre. Il ne se souvient pas de son prénom, mais il sait cependant qu'ils se sont côtoyés dans le passé, et ils étaient amis. Il n'a plus eu de nouvelles d'elle et sa famille depuis quelques temps, il en a seulement par le biais du FBI. C'est contradictoire n'est-ce pas ? Le mafieux qui travaille avec le FBI. Elle tourne les talons et ça le fait sourire. Il se souvient alors qu'elle a appris sa vraie nature, le pire est que son père est au courant mais visiblement il ne lui avait pas dit. Le brunet marche alors à grands pas pour la rattraper, et une fois à sa hauteur l'attrape au poignet « Eh, attends. » Il ne sait pas si elle va lui répondre, et si ce n'est pas le cas tant pis. L'irlandais se rend cependant vite compte qu'il est ensanglanté, que ça ne va pas l'avantager et faire davantage peur à la jolie blonde.

_________________
you're starlight.
Far away this ship is taking me far away. Far away from the memories. Of the people who care if I live or die
@ ALASKA.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Clover

❖ Crédits : rosewins + alcaline + tumblr
❖ Messages : 69
❖ Date d'inscription : 21/09/2014
❖ Métier/Etudes : barmaid et photographe à ses heures perdues



MessageSujet: Re: ain’t we all just runaways? (liam)   Dim 5 Oct - 16:48

Demi-tour était la seule solution qui s’offrait à moi. Du moins pour ce soir. Faire un demi-tour dans ma vie entière serait bien trop compliqué, je ne pouvais pas effacer des années de fuites, juste en tournant les talons. Mais ce soir, je pouvais éviter Liam en partant dans une autre direction. L’avocat de mon père. Il avait prit sa défense lors d’un des nombreux procès qu’il avait pu avoir. Mon père était au courant de la vraie nature de Liam, d’après ma mère c’était même pour ça qu’il l’avait choisit. Mais papa avait visiblement choisit de nous le cacher, j’avais découvert la vérité totalement par hasard, alors que je pensais que Liam était mon ami, le seul à l’époque d’ailleurs. Mais je m’étais totalement trompée sur lui. Il n’était pas celui qu’on voyait. Il était comme les autres. Et puis je commençais alors à me méfier de lui. Et si tout ça n’était qu’un coup monté ? Et s’il n’avait défendu mon père que pour mieux le faire tomber par la suite ? Si il voulait juste nous tuer, moi et ma famille comme il le faisait avec d’autres ? J’accélérais le pas pour partir au plus vite de cet endroit et rentrer chez moi, m’enfermer à double tour, comme toujours. Je sentais qu’il marchait derrière moi, et je savais parfaitement qu’il était bien plus rapide. Je savais que pour rentrer chez moi, après le boulot, j’aurais du troquer mes talons contre des baskets. J’essayais encore d’accélérer le pas, mais je sentis sa main sur mon poignet qui me stoppa net. Mon cœur s’arrêta une seconde et je sursautais. Je devais lui faire face. La chanson que j’écoutais venait de se terminer, j’entendis alors qu’il me disait d’attendre. J’étais toujours dos à lui. Je ne savais pas quoi faire. Me dégager de lui et courir, ou lui faire face. Je fermais les yeux quelques instants. J’étais forte. Je pouvais lui faire face. Je savais me défendre. Je ne devais plus fuir. Je devais rayer ce mot de mon vocabulaire. Je n’étais pas une lâche. Je soufflais et me retournais. Je sursautais encore une fois. Il était ensanglanté. Cela voulait dire que quelqu’un mètre plus loin, un massacre avait eu lieu. Et si j’étais la prochaine sur la liste ? D’instinct, je reculais d’un pas, sans le lâcher des yeux. « Qu’est-ce que tu veux ? » J’étais encore plus méfiante que d’habitude. Après tout, il se présentait face à moi, en pleine nuit et ensanglanté, j’avais de bonnes raisons de l'être.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ain’t we all just runaways? (liam)   

Revenir en haut Aller en bas
 

ain’t we all just runaways? (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) liam payne ≈ you make my world upside down.
» (liam) - uc
» NOUVEAU FILM "THE RIDERS"
» Liam McKee * Et en moi, un écho, comme une braise sous la cendre
» Liam Steewart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breakeven :: DROICHEAD NA BANNDAN :: BANDON EAST :: MAIN BRIDGE-